Camera Obscura à Paris 1992-1993

Après 10 ans d'utilisation de boîtes de conserve cylindriques comme sténopés, j'ai eu la chance d'avoir un studio à Paris pendant 2 ans et je l'ai transformé en Camera Obscura.
Mon idée était de créer une nouvelle réalité, non pas en déformant l'architecture, les objets ou les lignes du corps humain comme je le faisais avec mes boîtes de conserve, mais en étant à l'intérieur de la caméra elle-même.

En 1992, j'ai vécu pendant 10 mois à l'intérieur de la "chambre camera obscura" et j'ai posé des objets et/ou mon propre corps sur le papier photographique tout en l'exposant au monde extérieur à travers un trou d'épingle dans la fenêtre.
Les "mondes" extérieur et intérieur apparaissent sur une seule surface et créent une nouvelle réalité qui n'existe pas.

En 1993, j'ai utilisé d'autres studios comme camera obscura ainsi que l'espace de la pièce dans le "Musée Carnevalet" (le musée de la ville) en utilisant leurs objets et leurs informations pour créer l'image finale.
Toutes les photos sont des images négatives ainsi que des photogrammes.

Vous trouverez plus d'informations sur la "list and description" qui s'ajoute à chaque groupe d'images.

COP